8 novembre 2016

Programmation 2017

La Mousson d’hiver 

rencontres théâtrales pour la jeunesse

spectacles, lectures, ateliers, rencontres, résidence de traduction

À l’Abbaye des Prémontrés – Pont-à-Mousson (Lorraine)

et au Théâtre de la Manufacture  – Nancy

direction artistique Michel Didym

Du 3 au 7 avril 2017

 

Consultez, téléchargez le programme ou faites défiler la page !

La Maison Européenne des Écritures Contemporaines (MEÉC), en collaboration avec le CDN Nancy Lorraine, la Manufacture, organise depuis 2004 à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson, des journées de rencontres pédagogiques pour les lycéens et étudiants lorrains.

La Mousson d’hiver travaille à l’émergence d’un nouveau répertoire dramatique et propose aux jeunes spectateurs des ateliers de pratique théâtrale, des spectacles, des lectures et des mises en espace avec les artistes qui font le théâtre d’aujourd’hui.

Les textes sélectionnés via le comité de lecture de la Mousson d’été sont mis en voix, pour la première fois en France, par des lycéens et des étudiants. Ils s’y retrouvent à la fois spectateurs et acteurs grâce à des textes venus du Québec, de Grande Bretagne, d’Allemagne et de France.

en compagnie des auteurs et traducteurs

Sébastien David (Québec), Marc-Antoine Cyr (Québec), Stefan Hornbach (Allemagne), Laurent Muhleisen (France), Evan Placey (Grande Bretagne), Adélaïde Pralon (France), Petra Wüllenweber (Allemagne), Ruth Orthmann (France), Olivier Sylvestre (Québec), Sarah Berthiaume (Québec), Aurianne Abécassis (France), Sylvain Levey (France), Fabrice Melquiot (France), Maylis de Kerangal (France)

en compagnie des acteurs (élèves et étudiants)

des lycéens en option théâtre de la Cité Scolaire Frédéric Chopin de Nancy, de l’Ensemble scolaire La Miséricorde de Metz, du Lycée Jean-Baptiste Vuillaume de Mirecourt, des lycéens de l’atelier théâtre du Lycée Jacques Marquette de Pont-à-Mousson et des étudiants de Sciences Po Paris Campus de Nancy, L3 Lettres modernes et Études Culturelles de l’Université de Lorraine, des élèves du conservatoire régional du Grand Nancy et du Théâtre Universitaire de Nancy.

 

La résidence de traduction

Inaugurée lors de la précédente édition, la Mousson d’hiver, en partenariat avec le Goethe Institut – Nancy et la Maison Antoine Vitez proposent une nouvelle résidence de traduction.

L’auteur Stefan Hornbach et le traducteur Laurent Muhleisen travailleront aux côtés de participants amateurs à la traduction du texte :

Über meine Leiche, de Stefan Hornbach

Sur mon corps, titre provisoire traduit de l’allemand par Laurent Muhleisen

Friedrich ressemble à un schtroumpf. C’est du moins l’avis de sa mère. Elle est bien placée pour le savoir, puisqu’elle le voit tous les jours depuis qu’il est revenu vivre chez elle. La tumeur de Friedrich ressemble à une datte, ou à un pamplemousse, ou encore à un concombre de mer. Enfin, c’est comme ça qu’il imagine… Se pourrait-il cependant qu’il n’ait pas de tumeur, mais juste une « humeur », comme il a cru l’entendre de la bouche de son médecin ? Si c’est une « bonne humeur », il y a de quoi mourir de rire. Surtout quand on pense que c’est le moment choisi par Jana, son amour d’adolescence, pour faire un come-back pour le moins musclé dans sa vie.

Après des études de théâtre, de psychologie et de lettres allemandes modernes, Stefan Hornbach se forme au jeu d’acteur à l’académie des arts du spectacle, à Ludwigsburg. Il est finaliste du concours d’écriture open mike de la maison de la poésie de Berlin en 2013, puis du concours du théâtre de Saint-Gall et de celui de Constance en 2015. Avec sa pièce Über meine Leiche, il gagne le prix du meilleur auteur dramatique de la ville d’Osnabrück en 2015. S’ensuivent, en 2016, une invitation au Stückemarkt de Heidelberg, puis aux Autorentheatertage du Deutsches Theater de Berlin, où l’on a pu voir une pré-production de la pièce La même année, le Burgtheater de Vienne présentait sa propre production. Une troisième production est à l’affiche du théâtre de Bochum en 2017. Stefan Hornbach travaille également à l’écriture d’un roman, pour lequel il a obtenu une bourse de soutien de la part de la fondation pour les arts du land de Bade-Wurtemberg. Sa carrière d’acteur l’a conduit sur les planches du « Schauspiel Stuttgart » du Theater Rampe Stuttgart. Il est actuellement membre de la troupe du théâtre de Heidelberg. Le projet théâtral You’re just jealous, lui a valu le prix « Nouvelle génération » du théâtre de la Drachengasse à Vienne. Depuis 2013, Stefan Hornbach est également membre du collectif de théâtre et de cinéma Kollektiv eins.

Laurent Muhleisen vit entre Paris et Berlin. Après des études d’allemand et une brève période d’enseignement, il se consacre entièrement à la traduction à partir de 1991, et se spécialise dans le théâtre contemporain de langue allemande. Il a traduit Dea Loher, Marius von Mayenburg, Roland Schimmelpfennig, Rainald Goetz, Claudius Lünstedt, Ewald Palmetshofer, mais aussi Rainer Werner Fassbinder, Bertolt Brecht, Hugo von Hofmannstahl, Ferdinand Bruckner, Friedrich Dürrenmatt, soit une quarantaine de pièces… Il dirige la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale, depuis 1999. Depuis octobre 2006, il est aussi le conseiller littéraire et théâtral de la Comédie-Française et y préside le Bureau des lecteurs, chargé de mettre en valeur, avec les comédiens de la troupe, les pièces du répertoire contemporain du monde entier. Il anime régulière des ateliers de traduction, en France, au Québec et en Allemagne, avec le souci constant de mettre en place un réseau international de traducteurs de théâtre.


 

 

Lundi 3 avril 2017

Goethe Institut, Nancy

9h00 – 12h00 – résidence de traduction

Stefan Hornbach (Allemagne), auteur de Sur mon corps, titre provisoire et le traducteur Laurent Muhleisen travailleront à une traduction du texte en collaboration avec des participants amateurs.

 

Abbaye des Prémontrés, Pont-à-Mousson

9h-12h atelier de pratique artistique

animé par Amélie Armao, Théâtre de l’imprévu avec les élèves en option théâtre du lycée Jean-Baptiste Vuillaume de Mirecourt

 

11h-12h rencontre

Les élèves du lycée Jean-Baptiste Vuillaume de Mirecourt rencontrent Sylvain Levey auteur de Michelle, doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ?

 

13h30 – lecture – entrée libre

LES HAUTS PARLEURS

de Sébastien David (Québec)

Lecture dirigée par Christine Koetzel, metteuse en scène, Cie Echo

avec les élèves en Lettres modernes, études culturelles et études théâtrales européennes

Au Cellier

Le Fils, un garçon de seize ans, emménage dans une nouvelle ville. C’est le début de l’été, les lieux sont désertés. Restent le Voisin, homme étrange qui fait de la musique électroacoustique, et Greta, une adolescente impétueuse que le Fils rencontre dans un frigo à bières un jour de chaleur caniculaire. Tiraillé entre deux amitiés incompatibles, il tisse des liens parallèles avec ces nouveaux venus dans sa vie, avant qu’éclatent les méfiances et les conflits.

Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation (2006), Sébastien David est aussi auteur, metteur en scène et directeur artistique de la compagnie La Bataille. Il a écrit T’es où Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen, Les morb(y)des, Les haut-parleurs et Dimanche napalm toutes publiées chez Leméac Éditeur.

Finaliste des Prix de la SACD de la Dramaturgie Francophone 2016 (France). Finaliste des Prix littéraires du Gouverneur général 2016 (Canada).

 

14h30 – lecture – entrée libre

Michelle, doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ?

de Sylvain Levey (France)

Lecture dirigée par Marielle Biehl et Christian Magnani, metteur en scène, Cie les Crieurs de Nuit

avec les élèves de 1ère option théâtre du Lycée Jean-Baptiste Vuillaume de Mirecourt

Salle Sainte-Marie-Aux-Bois – suivie d’une rencontre avec Sylvain Levey

 « Pendant les vacances d’été 2014 j’ai lu un article : ‘Doit-on en vouloir à la jeune fille qui a fait un selfie à Auschwitz ?’. Une jeune américaine se prend en photo à l’intérieur du camp. Suite à la publication de son selfie sur les réseaux sociaux, la jeune fille a reçu une multitude de commentaires l’insultant, la méprisant, certains lui conseillant de mettre fin à ses jours. J’avais ici mon point de départ, le parcours de cette jeune fille  qui allait devenir point central d’une pièce de théâtre.» Sylvain Levey

Sylvain Levey est lauréat du prix de la Belle Saison 2015. Il a écrit une quinzaine de textes publiés aux éditions Théâtrales, notamment créés par Cyril Teste, Anne Contensou, Emilie Leroux, Olivier Letellier. Le 104, le Théâtre National de Bordeaux, le Théâtre National de Bretagne, la Schaubühne de Berlin, le Théâtre National de Serbie, le festival à Contre Courant d’Avignon, le Centre Dramatique National de Rouen, le Théâtre National de Chaillot, la Comédie Française ont accueilli des productions de ses textes.

Ce texte a reçu l’aide à la création ARTCENA (commission de novembre 2016) Le texte est publié aux éditions théâtrales dans la collection jeunesse (sortie prévue en octobre 2017).

 

16h00 – lecture – entrée libre

AMIR AVANT

d’Aurianne Abécassis (France)

Lecture dirigée par Éric Houzelot, comédien, metteur en scène, Cie API and PIA

avec les élèves du DET et 3ème cycle du Conservatoire régional du Grand Nancy

À l’Amphithéâtre – suivie d’une rencontre avec Aurianne Abécassis

De l’autre côté du périph se dresse la tour en verre d’une grande entreprise qui vient de délocaliser son siège de Paris vers la banlieue. Shams, un jeune du quartier, se fait embaucher comme agent de sécurité. Rapidement, il gagne la confiance de Valérie, la responsable du service, qui lui offre la possibilité d’une parfaite intégration.

Aurianne Abécassis écrit pour le théâtre, la radio, la marionnette principalement pour et avec des compagnies. Après un Master d’Études théâtrales, elle est formée en jeu au conservatoire de Bobigny, puis accompagnée dans son écriture à l’ENSATT. En 2014, elle co-fonde le club d’auteurs ACMé – Appuyés Contre un Mur qui s’Écroule – avec Marc-Antoine Cyr, Solenn Denis, Jérémie Fabre et Clémence Weill.

L’écriture d’Amir avant a été accompagnée par le comité de lecture À mots découverts. Le texte a été accueilli en résidence d’écriture à Saint-Antoine l’Abbaye à l’invitation de Textes en l’air. Une version antérieure a été mise en voix au festival Textes en cours (Montpellier).

 

18h00 – Inauguration de la Mousson d’hiver 2017

Salle des Stations

 

Théâtre de la Manufacture – Grande Salle, Nancy

 

20h00 – spectacle

DAYS OF NOTHING

de Fabrice Melquiot (France)

photo-article-18-1467713965

© L’Arche Éditeur

Mise en scène Matthieu Roy / Cie du Veilleur

Avec Philippe Canales, Hélène Chevallier Scénographie Gaspard Pinta Maquillages, coiffures, effets spéciaux Kuno Schlegelmilch Costumes Noémie Edel Lumières Manuel Desfeux Création Vidéo Nicolas Comte Espaces Sonores Mathilde Billaud Collaboratrice artistique à la mise en scène Johanna Silberstein Assistante à la mise en scène Marion Lévêque

Tarifs de 9 à 22€ – DAYS OF NOTHING et DANS LES RAPIDES de 14 à 30€ les deux spectacles

Un auteur, Rémi Brossard, est invité à intervenir dans un collège de la région parisienne. Il y rencontre deux adolescents qui perturberont son projet initial vers une fin qu’il ne soupçonnait pas. Fabrice Melquiot, à travers ce texte très personnel, interroge le fonctionnement de la création littéraire et la complexité du système éducatif. Un pertinent dispositif sonore et vidéo nous plonge au cœur des mouvements intérieurs des personnages.

Production Cie du Veilleur – La Cie du Veilleur (en compagnonnage avec le Théâtre de Thouars Scène conventionnée) est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Poitou-Charentes), la Région Poitou-Charentes, le Département de la Vienne et la Ville de Poitiers. L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté www.arche-editeur.com

Article télérama à lire : ici


 

Mardi 4 avril 2017

Goethe Institut, Nancy

9h00 – 12h00 – résidence de traduction

avec Stefan Hornbach (Allemagne), auteur de Sur mon corps, titre provisoire et le traducteur Laurent Muhleisen.

 

Abbaye des Prémontrés, Pont-à-Mousson

9h-12h atelier de pratique artistique

Philippe Canales, de la Cie du Veilleur et les élèves en option théâtre de la Cité Scolaire Frédéric Chopin de Nancy

 

11h-12h rencontre

Les élèves de la Cité Scolaire Frédéric Chopin de Nancy, du Lycée Marquette de Pont-à-Mousson et du Lycée de l’Ensemble scolaire La Miséricorde de Metz rencontrent Adélaïde Pralon traductrice de Pronom

 

13h30 – lecture – entrée libre

ET DEMAIN

de Petra Wüllenweber (Allemagne)

Traduit par Ruth Orthmann

Lecture dirigée par Éric Derenne et Yannick Toussaint

avec les élèves de l’atelier théâtre du Lycée Jacques Marquette à Pont-à-Mousson

Au Cellier

Lors d’un contrôle dans le métro, Alex aide Eileen et empêche que l’on découvre qu’elle voyage sans ticket. Différent des garçons de sa classe, il sait ce qu’il veut et a un secret. Eileen est fascinée par le monde qu’elle découvre grâce à lui. Marvin, un camarade de classe est jaloux et observe les rencontres et le rapprochement des deux jeunes gens. Lorsqu’il découvre un soir le secret d’Alex, il cherche à l’utiliser à ses fins.

Petra Wüllenweber mène à la fois une carrière de metteur en scène et d’auteur dramatique. Elle a cofondé le théâtre Zeitsprung à Ulm en 2000, elle est metteuse en scène free-lance , et sa production de Zweier ohne a été nominée pour le prix Faust en 2014. Ses pièces Am Horizont et Zur Zeit nicht erreichbar ont été invitées aux journées de Mülheim. Cette saison, elle monte Caligula de Camus a Fürth et sa pièce Auf Eis sera créée en mars 2016 à Bamberg.

Traduit lors de la Mousson d’hiver 2016 en partenariat avec le Goethe Institut de Nancy.

 

14h30 – lecture – entrée libre

PRONOM

d’Evan Placey (Grande Bretagne)

Traduit par Adélaïde Pralon

Lecture dirigée par Anne Torloting et Marielle Durupt, Cie La Torpille

avec les élèves de terminale en option théâtre facultative de la Cité Scolaire Frédéric Chopin à Nancy

À l’Amphithéâtre

Dean vit dans le corps d’une fille. Il va au lycée, a une bande de copains, un amoureux, mais il ne peut plus se voir dans le miroir et décide de devenir pleinement garçon. Son entourage est désemparé, mais Dean ne peut se confier qu’à son idole, James Dean, qui sort parfois du poster de sa chambre pour lui remonter le moral ou lui dire ses quatre vérités.

Evan Placey est un auteur anglo-canadien qui a écrit de nombreuses pièces sur l’adolescence comme Holloway Jones ou encore Ces filles-là (publiées aux éditions Théâtrales). Pronom a fait partie du festival NT Connections et a été jouée au National Theater. Ses pièces ont été jouées au Royaume-Uni, au Canada, en Allemagne, en Israël, en Corée du Sud, en Italie et en Croatie.

 

15h30 – rencontre avec Adélaïde Pralon, Petra Wüllenweber et Ruth Orthmann

 

16h30 – lecture – entrée libre

GENS DU PAYS

de Marc-Antoine Cyr (Québec)

Lecture dirigée par Karine Bon Carabatos et Nadège Coste, Compagnie des 4 coins

avec les élèves de 1ère en option théâtre obligatoire de l’Ensemble scolaire La Miséricorde de Metz

Salle Sainte-Marie-Aux-Bois

Entre la forêt des réverbères près du périph, un bureau de police et sa classe, Martin Martin ne reconnaît plus le chemin tracé pour lui dans cette France aux mille couleurs. Déchiré entre ce qu’il est, ce qu’il voudrait être et ce qu’on voudrait qu’il soit, il cherche sa voie, veut devenir un loup pour ne plus regarder par terre, ne rêve que de regarder la lune et non plus les crachats.

Marc-Antoine Cyr signe une quinzaine de textes dramatiques, dont plusieurs sont créés à la scène : Je voudrais crever, Fratrie, Les Soleils pâles, Prends soin (take care), Doe, Les paratonnerres et Je reviendrai de nuit te parler dans les herbes. Il est publié chez Quartett, Lansman et Théâtrales, cofondateur du club ACMÉ – Appuyés Contre un Mur qui s’Écroule, et codirecteur artistique du Jamais Lu (Paris).

Écrit avec le soutien du Centre National du Livre.

 

17h30 – lecture – entrée libre

LE PETIT THÉÂTRE DE HANNAH ARENDT

de Marion Muller-Colard (France)

Lecture dirigée par Michel Didym

avec les élèves de Science Po Nancy

À l’Amphithéâtre du lycée Jacques Marquette

Hannah Arendt n’est pas une penseuse de terrier, mais une penseuse de terrain. Dans son petit théâtre, monter en scène veut dire penser ; penser veut dire agir. Surtout lorsque les hommes-bureaux n’ont qu’une idée : construire un monde de papier…

Marion Muller-Colard est née en 1978 et vit en Alsace. Théologienne protestante, elle a suivi son cursus de théologie à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg. Elle écrit depuis son plus jeune âge et a d’abord été aumônier d’hôpital avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Chroniqueuse pour le journal « Réforme », elle a notamment publié Prunelle de mes yeux (Gallimard, coll. Folio junior, 2011) et Le Professeur Freud parle aux poissons (Les petits Platons, 2014).

Edition Les petits Platons

 

Théâtre de la Manufacture – La Fabrique, Nancy

20h00 – spectacle

DANS LES RAPIDES

de Maylis de Kerangal (France)

capture-decran-2016-11-08-a-15-08-22

Mise en scène Jean-Thomas Bouillaguet

Musique Kate Bush, Blondie Avec Émeline Touron Lumières Vincent Dono Vidéo Philippe Hariga Collaboration à la scénographie René Maury Costumes Eléonore Daniaud

Tarifs de 9 à 22€ – DAYS OF NOTHING et DANS LES RAPIDES de 14 à 30€ les deux spectacles

Trois adolescentes, au Havre, en 1978. Elles font du stop, rêvent de New York et ne jurent que par la musique. Entre Debbie Harry, la chanteuse de Blondie et Kate Bush, leur cœur vacille. L’adaptation scénique du roman de Maylis de Kerangal par la compagnie Mavra (qui n’était pas née en 1978) n’idéalise pas cette période mais dépeint avec sensibilité cet âge de l’adolescence où l’on se cherche avec passion. La musique, sensuelle, ponctue cette virée.

Production Compagnie Mavra – T.I.L – Théâtre Ici&Là de Mancieulles | Partenaires OMA Commercy, Festival Lire le Roman, ACB, Scène nationale de Bar-le-Duc, Ville de Commercy. Dans les rapides est publié aux éditions Naïve.

 


 

Mercredi 5 avril 2017

Goethe Institut, Nancy

9h00 – 12h00 – résidence de traduction

avec Stefan Hornbach (Allemagne), auteur de Sur mon corps, titre provisoire et le traducteur Laurent Muhleisen.

 

Campus Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Lorraine – Amphithéâtre Déléage

20h30 – lecture – entrée libre

Pliés

de Rachel Simonin (France)

suivi de

Wilfred et Manfred

de Jérôme Michez (Belgique)

Deux textes de jeunes auteurs, étudiants du master Écriture de l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle) de Bruxelles

par les étudiants du Théâtre Universitaire de Nancy (T.U.N.)

Lectures dirigées par Caroline Bornemann et Denis Milos

Durée 1h10

(Deux pièces courtes commandées à l’INSAS pour la manifestation a.t.c 2017 sur le thème S’engager )

PLIÉS de Rachel Simonin

Pliés est une pièce courte qui tente de redéfinir le Mot au cœur du langage, entre un homme qui s’en est privé et une société qui en tire sa force, entre un oncle et sa nièce. Elle pose la question d’un réengagement au monde : soit accepter les valeurs qui le tiennent, soit le fuir. Un retour vers l’enfanceoù une nouvelle perception du monde est un. acte de résistance.

 Rachel Simonin est née à Paris en 1991 et arrive à Bruxelles en 2010 pour entamer des études à l’ENSAV La Cambre. Puis, elle consacre trois ans à l’élaboration d’un atelier de gravure sur métal, ainsi qu’à une spécialisation en éclairage pour le concert et le théâtre. En 2016, elle reprend ses études et entre à l’INSAS en master Écriture, spécialité théâtre.

WILFRED ET MANFRED de Jérôme Michez

Le thème, « s’engager », a agi comme une détonation, et enclenché des réflexions et sensations en chaîne. Je savais clairement ce que je ne voulais pas faire : réduire l’engagement à un acte. La famille m’a semblé être un point de départ porteur. C’est un engagement qu’on ne choisit pas, et qui, pourtant préexiste à tous les autres. Le lien entre deux frères m’est très vite apparu comme une évidence.

Jérôme Michez entre au Conservatoire royal de Bruxelles en 2010 pour y suivre une formation de comédien. En 2014 et 2015, il part, en tant qu’auteur et comédien, avec la caravane du Projet Nomade. Avec le collectif La nébuleuse, il s’essaie à la mise en scène et amène les acteurs à écrire pour le projet Notre Condition très étrange. En 2016, il intègre le master Écriture, spécialité théâtre, de l’INSAS pour approfondir son affinité avec le texte écrit.

 

Théâtre de la Manufacture – La Fabrique, Nancy

20h00 – spectacle

DANS LES RAPIDES

 


Jeudi 6 avril 2017

Théâtre de la Manufacture – La Fabrique, Nancy

19h00 – spectacle

DANS LES RAPIDES


 

Vendredi 7 avril

Théâtre de la Manufacture – Grande Salle, Nancy

18h30 – Clôture du parcours théâtre proposé aux collégiens

LES NOUVEAUX SALES GOSSES #2

Entrée libre

À partir du spectacle SALES GOSSES

Écrit par Mihaela Michailov (Roumanie) – Sélection Mousson d’Hiver 2014

Mis en scène par Michel Didym – création décembre 2015

Lecture mise en espace et en musique dirigée par Amélie Armao – Labo des Histoires Grand Est

Textes écrits par les élèves de 6e de Mme Marie-Édith Leroy – Collège Lafontaine de Laxou et des élèves de 5e de Mme Brigitte Pouthier et Mme Cécile Paradis – Collège Louis Armand de Nancy.

La pièce Sales Gosses est un manifeste contre un système éducatif trop répressif ; un texte politique contre le formatage des esprits et l’obéissance qui muselle la créativité et la puissance, celle d’exister, celle des enfants.

A partir de ce spectacle, 75 élèves de Meurthe-et-Moselle ont participé à un atelier d’écriture. Avec leurs mots, ils ont réinventé l’école et ont répondu à cette question : au fond, c’est quoi être un/e sale gosse ?

Dans le cadre des parcours théâtre proposés par le CDN Nancy Lorraine, la Manufacture en partenariat avec le Labo des Histoires Grand Est

Avec le soutien de la DAAC de l’Académie Nancy-Metz, du Département de Meurthe-et-Moselle et de la DRAC Région Grand Est.