11 juillet 2017

LUNDI 28 AOÛT

 

9h30-12h30_ateliers de l’Université d’été européenne

dirigés par Joseph Danan, Nathalie Fillion, Pascale Henry, Rebekka Kricheldorf et Jean-Pierre Ryngaert.

 

14h_lecture_Délivre-toi de mes désirs

de María Velasco (Espagne), texte français de David Ferré, dirigée par Helena Tornero, avec Grégoire Lagrange, Maud Le Grévellec, Catherine Matisse, Nelson-Rafaell Madel, Glenn Marausse, Julien Masson, Charlie Nelson et Johanna Nizard

Alors que la question de l’altérité se pose plus que jamais, la découverte de l’autre se fait amoureuse, sexuelle et sociétale. En s’éprenant de Pap, Sénégalais, le personnage de María interroge notre rapport au monde à travers le prisme ancestral de la famille. Elle décide d’explorer l’Afrique dans le cadre de voyages initiatiques. Dans ce voyage à rebours, de Lavapiés, le quartier madrilène le plus ethnique de la capitale, à Burgos, sa ville natale, María va faire du corps et de sa sexualité un lieu de rencontres et de batailles incessantes.

María Velasco a été diplômée par la RESAD (2011-Madrid) en Écriture Théâtrale, avant d’obtenir un doctorat en Pratique scénique et Art visuel à l’Université Complutense. C’est une des figures les plus remarquées de la scène contemporaine espagnole actuelle, autant d’un point de vue esthétique que politique. Elle a été nominée aux Max 2015 (l’équivalent des Molières) dans la catégorie Meilleure révélation pour Triple salto Premios. Le texte est publié chez Actualités Éditions, dans la collection “Les Incorrigibles” dédiée au théâtre espagnol contemporain, avec l’appui de la Fondation SGAE (Espagne).

Cette lecture est organisée en collaboration avec Acción Cultural Española (AC/E).

 

16h_table ronde

“autour des écritures allemandes” avec Rebekka Kricheldorf, Wolfram Lotz et Claire Stavaux

animée par Jean-Pierre Ryngaert

 

18h00_lecture_Seasonal Affective Disorder / Trouble Affectif Saisonnier

de Lola Molina (France), dirigée par Michel Didym et Laurent Vacher, avec Quentin Baillot, Camille Garcia, musique Vassia Zagar

La nuit est une saison propice aux troubles affectifs. Vlad est l’homme au nom qui porte malheur. Dolly est une gamine capable de boire un chocolat chaud, de mâcher un chewing-gum et de fumer une clope en même temps. Elle est sa petite lumière d’aube. Il est son sauveur. A l’Etap-Hôtel de la Porte de Bagnolet, ils deviennent « Vlad et Dolly ».

Après un DEA en Etudes Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, Lola Molina co-fonde la Compagnie Léla avec Lélio Plotton qui met en scène plusieurs de ses textes. Certains ont été également mis en espace par Jean-Luc Paliès (Printemps des Inédits), Loraine de Sagazan (Théâtre 13), Katia Ferreira (TEC 17). En 2015, elle écrit Love-in, créé pour une installation sonore par Lélio Plotton (Point Ephémère, Longueur d’Ondes). Son texte en cours d’écriture Nous n’avons pas vu la nuit tomber a été soutenu par l’association Beaumarchais-SACD.

Seasonal Affective Disorder / Trouble Affectif Saisonnier a reçu le Prix Lucernaire – Laurent Terzieff – Pascale de Boysson 2016.

 

20h45_lecture_Insoutenablement longues étreintes

de Ivan Viripaev (France), texte français de Galin Stoev et Sacha Carlson, dirigée par Véronique Bellegarde, avec Eric Berger, Marie Levy, Nelson-Rafaell Madel, Julie Pilod, musique Philippe Thibault

L’histoire commence à New York, où quatre personnages aux destins brisés en viennent à se croiser. Tous viennent de pays différents, mais leurs histoires se croisent à New York, une ville apparaissant comme l’emblème d’un monde global où tout existe de manière dispersée, disloquée ou explosée. Le texte affronte une question fondamentale qui était en germe dans les oeuvres précédentes de l’auteur : comment transformer la destructivité du monde extérieur en une force intérieure de créativité ?

Ivan Viripaev, comédien, dramaturge, metteur en scène de théâtre et de cinéma, est né à Irkoutsk (Sibérie) en 1974. Entre 2001 et 2015, il réside à Moscou où il est rapidement considéré comme une figure majeure du Nouveau Drame Russe. Fin 2015, il choisit de vivre avec sa famille à Varsovie. Il a écrit près de vingt pièces, dont la majorité a été traduite et montée en plusieurs langues. Il a réalisé quatre longs métrages. Il est aujourd’hui le dramaturge contemporain russe vivant le plus présent sur les scènes francophones.

Texte traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale

Titulaire des droits : henschel SCHAUSPIEL Theaterverlag Berlin GmbH. Gilles Morel est agent de l’auteur pour l’espace francophone. Les traductions des textes d’Ivan Viripaev sont publiées aux Editions Les Solitaires Intempestifs – Besançon.

 

22h30_les impromptus de la nuit

Des nouvelles du monde écrites en résidence à l’Abbaye des Prémontrés par des artistes de La Mousson d’été : Pascal Henry et Philippe Minyana

 

23h00_chanson

avec Ada et les garçons de la Mousson

 

suivi de_Dj /